Comment ils se sont qualifiés ?
L'Équateur a eu deux visages lors des qualifications, battant à Quito tous ses adversaires à l'exception de l'Argentine, contre qui il a concédé le nul. À l'extérieur en revanche, la Tricolor n'a jamais réussi à s'imposer, concédant cinq défaites et trois nuls, l'un d'entre eux - contre l'Uruguay à Montevideo - se révélant décisif pour la qualification. L'Équateur a terminé le tournoi préliminaire sud-américain à la dernière place directement qualificative pour le Brésil, à égalité de points avec la Celeste, mais avec une meilleure différence de buts. Avec une équipe qui a passé 14 des 16 journées parmi les quatre premiers du classement, et qui a su se relever après le décès tragique de son attaquant emblématique Cristian Benítez, Reinaldo Rueda est devenu le troisième sélectionneur colombien à qualifier l'Équateur pour une Coupe du Monde de la FIFA™.

Passé en Coupe du Monde de la FIFA™
Corée/Japon 2002 a constitué un rude baptême du feu pour la Tri, qui a dû quitter sa première phase finale de Coupe du Monde de la FIFA™ dès la phase de groupes. Leçon vite retenue, dès l'édition 2006 : dans un groupe relevé, qui comptait notamment l'Allemagne, l'Equateur s'est classé deuxième grâce à deux victoires. Une défaite 1:0 infligée par l'Angleterre a toutefois mis un terme à ce beau rêve dès les huitièmes de finale.

Les joueurs-clés
Têtes de file de la nouvelle génération, les ailiers Antonio Valencia et Cristian Noboa et les attaquants Felipe Caicedo et Jefferson Montero ont sans aucun doute les épaules pour faire franchir une nouvelle étape au football équatorien. Ils bénéficieront sur le terrain du soutien de vétérans évoluant encore au plus haut niveau comme Edison Méndez, Walter Ayoví ou encore Segundo Castillo.

À savoir
Sélectionneur actuel : Reinaldo Rueda.
Meilleures performances en compétition FIFA : Huitième de finale de la Coupe du Monde de la FIFA (2006)
Stars du passé : Alex Aguinaga, Ulises de la Cruz, Agustín Delgado, José Francisco Cevallos

 

Composition de la pré-sélection équatorienne de 30 joueurs :

Gardiens : Maximo Banguera (Barcelona), Adrian Bone (El Nacional), Alexander Dominguez (Liga de Quito)

Défenseurs : Frickson Erazo (Flamengo, BRA), Jorge Guagua, Oscar Bagüi, Gabriel Achilier et John Narvaez (Emelec), Juan Carlos Paredes (Barcelona), Cristian Ramirez (Fortuna Dusseldorf, GER) et Walter Ayovi (Pachuca, MEX)

Milieux de terrain : Segundo Castillo (Al-Hilal, KSA), Carlos Gruezo (VFB Stuttgart, GER), Renato Ibarra (Vitesse Arnhem, NED), Christian Noboa (Dinamo Moscou, RUS), Pedro Quinónez et Angel Mena (Emelec), Luis Saritama (Barcelona), Antonio Valencia (Manchester United, ENG), Edison Mendez (Independiente Santa Fe, COL), Fidel Martínez (Tijuana, MEX), Oswaldo Minda (Chivas USA, USA)

Attaquants : Joao Rojas (Cruz Azul, MEX), Felipe Caicedo (Al-Jazira, UAE), Jefferson Montero (Morelia, MEX), Jaime Ayovi (Tijuana, MEX), Armando Wila (Universidad Catolica), Enner Valencia (Pachuca, MEX), Cristian Penilla (Barcelona), Michael Arroyo (Atlante, MEX)