Comment ils se sont qualifiés ?
Versée par le tirage au sort dans un groupe qui comprenait non seulement l’Espagne, championne du monde et d’Europe en titre, mais seulement cinq équipes, la France n’avait pas le droit au moindre faux pas. Finalement, à part une défaite à domicile face aux Ibères, qui leur coûtera la première place du groupe, les Bleus n’en ont pas commis, mais non jamais vraiment brillé, à part lors d’une performance impressionnante en terres espagnoles, où ils ont été récompensés par un nul arraché à la dernière minute.

Obligés de passer par les barrages, comme pour Afrique du Sud 2010, les Tricolores ont bien cru faire une croix sur le voyage au Brésil après un match aller en Ukraine où ils ont été battus dans l’envie et le jeu collectif, et - logiquement - au tableau d’affichage (0:2). Mais en livrant un match quasi-parfait au retour, portés par un Stade de France en ébullition, les champions du monde 1998, ont inversé la tendance pour s’imposer 3:0 et peut-être lancé une nouvelle dynamique de victoires, notamment grâce à une talentueuse jeune génération. Mamadou Sakho, Raphaël Varane et Paul Pogba en sont les porte-drapeaux, alors que l’équipe U-20, championne du monde en 2013, est prête à assumer la relève.

Passé en Coupe du Monde de la FIFA
Valeur sûre grâce ses performances dans l’épreuve depuis 1930 et quelques joueurs de légende, la France change de statut en 1998. La génération des Zidane, Blanc et Deschamps passe l’obstacle qui avait barré la route de Platini, Giresse et autres Tigana, demi-finalistes en 1982 et 1986, et soulève le trophée suprême. Après une sortie de piste au premier tour en 2002, la sélection tricolore passe tout près d’une deuxième étoile en 2006, mais les tirs au but en décident autrement. Orphelins de Zizou, les Bleus touchent le fond en 2010, tant par leur élimination au premier tour que par l’image laissée en Afrique du Sud.

Aujourd’hui
La formation française continue de produire des joueurs de talent qui s’exportent dans les meilleurs clubs du monde, mais la succession des champions du monde 1998 et des vice-champions du monde 2006 est difficile à assumer. Régulièrement citée comme prétendante à la victoire finale, la France n’a pourtant gagné aucune rencontre lors de l’UEFA EURO 2008 et la Coupe du Monde de la FIFA 2010, et s'est péniblement qualifiée pour les quarts de finale de l'EURO 2012. Une anomalie que les Bleus veulent faire oublier sur au Brésil.

Les joueurs-clés
Avec deux gardiens de haut niveau - Hugo Lloris et Stève Mandanda - la cage est bien pourvue et protégée par l’expérience européenne des défenseurs Eric Abidal et Laurent Koscielny ou Raphaël Varane. En attaque, les Bleus s’en remettent à la fantaisie de Franck Ribéry et au sens du but de Karim Benzema et Olivier Giroud.


À savoir

Sélectionneur actuel : Didier Deschamps
Meilleure performance en compétition FIFA : Vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA (1998) ; vainqueur du Tournoi Olympique de Football Masculin (1984) ; vainqueur de la Coupe des Confédérations de la FIFA (2001, 2003) ; vainqueur de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA (2001) ; vainqueur de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA (2005)
Stars du passé : Raymond Kopa, Just Fontaine, Michel Platini, Zinedine Zidane

 

Les 23 joueurs

Gardiens : Hugo Lloris (Tottenham/ENG), Steve Mandanda (Marseille), Mickaël Landreau (Bastia)

Défenseurs : Mathieu Debuchy (Newcastle/ENG), Lucas Digne (Paris SG), Patrice Evra (Manchester United/ENG), Laurent Koscielny (Arsenal/ENG), Eliaquim Mangala (FC Porto/POR), Bacary Sagna (Arsenal/ENG), Mamadou Sakho (Liverpool/ENG), Raphaël Varane (Real Madrid/ESP)

Milieux de terrain : Yohan Cabaye (Paris SG), Clément Grenier (Lyon), Blaise Matuidi (Paris SG), Paul Pogba (Juventus Turin/ITA), Rio Mavuba (Lille), Moussa Sissoko (Newcastle/ENG), Mathieu Valbuena (Marseille)

Attaquants : Karim Benzema (Real Madrid/ESP), Olivier Giroud (Arsenal/ENG), Antoine Griezmann (Real Sociedad/ESP), Franck Ribéry (Bayern Munich/GER), Loïc Rémy (Newcastle/ENG)

Les 7 réservistes
Stéphane Ruffier (Saint-Etienne), Maxime Gonalons (Lyon) Morgan Schneiderlin (Southampton/ENG), Rémy Cabella (Montpellier), Alexandre Lacazette (Lyon), Loïc Perrin (Saint-Etienne), Benoït Trémoulinas (Saint-Etienne)