Comment ils se sont qualifiés ?
Souvent laborieuse en qualifications avant de hausser son niveau en phase finale, l’Italie a changé ses habitudes en dominant de la tête et des épaules le Groupe B de la Zone Europe. La tâche s’annonçait pourtant compliquée lorsque le tirage au sort lui a offert comme adversaires le Danemark, la République tchèque et la Bulgarie. Au bout du compte, la Nazionale termine invaincue, valide son billet pour le Brésil avant même la dernière journée, et arrive sur la scène mondiale avec la conviction d’avoir réussi sa révolution. Car Cesare Prandelli a définitivement rangé aux oubliettes le catenaccio : "Il est désormais évident qu'il n'y a pas de résultat sans pratiquer un beau football", annonçait le sélectionneur à sa prise de fonctions. Après une place de finaliste de l’UEFA EURO 2012 et une 14ème qualification consécutive pour la Coupe du Monde de la FIFA avec un jeu résolument offensif, il a joint les actes à la parole.

Passé en Coupe du Monde de la FIFA™
Avec quatre sacres (1934, 1938, 1982 et 2006) et deux autres finales perdues (1970 et 1994), l'Italie est, après le Brésil, la formation qui compte le plus grand nombre de victoires en Coupe du Monde. Elle est également la seule équipe avec le Brésil à avoir remporté deux éditions consécutives. Sa victoire en demi-finale sur l'Allemagne au Mexique en 1970 (4:3 a.p) est unanimement considérée comme l’un des matches les plus spectaculaires de l'histoire du tournoi.

Les joueurs-clés
Rescapé de l’épopée allemande de 2006, le capitaine et gardien de but Gianluigi Buffon fait figure de "Dernier des Mohicans", au même titre qu’Andrea Pirlo. Au fil des mois et des rencontres, de talentueux jeunes ont émergé à l'image du défenseur Andrea Ranocchia et du milieu de terrain Marco Verratti. Mais c'est en attaque que le renouvellement est le plus riche avec l'émergence de Stephan El Shaarawy, ou et le retour en forme de Giuseppe Rossi. Deux autres surdoués au caractère très affirmé, Mario Balotelli et Pablo Osvaldo, sont également appelés à jouer un rôle essentiel.

À savoir
Sélectionneur actuel : Cesare Prandelli

Meilleures performances en compétition FIFA : Vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA (1934, 1938, 1982, 2006) ; vainqueur du Tournoi Olympique de Football Masculin (1936)
Stars du passé : Dino Zoff, Franco Baresi, Giacinto Facchetti, Paolo Maldini, Fabio Cannavaro, Gianni Rivera, Roberto Baggio, Giuseppe Meazza, Silvio Piola, Luigi Riva, Paolo Rossi

 

Les 23 Italiens

Gardiens : Gianluigi Buffon (Juventus Turin), Salvatore Sirigu (Paris SG/FRA), Mattia Perin (Genoa)

Défenseurs : Ignazio Abate (AC Milan), Andrea Barzagli (Juventus), Leonardo Bonucci (Juventus), Giorgio Chiellini (Juventus), Matteo Darmian (Torino), Mattia De Sciglio (AC Milan), Gabriel Paletta (Parme)

Milieux : Alberto Aquilani (Fiorentina), Antonio Candreva (Lazio), Daniele De Rossi (AS Rome), Claudio Marchisio (Juventus), Thiago Motta (Paris Saint-Germain/FRA), Marco Parolo (Parme), Andrea Pirlo (Juventus), Marco Verratti (Paris Saint-Germain/FRA)

Attaquants : Mario Balotelli (AC Milan), Antonio Cassano (Parme), Alessio Cerci (Torino), Ciro Immobile (Torino), Lorenzo Insigne (Naples)